Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



mercredi 25 août 2010

videos: Roger Chartier, à propos de Bourdieu




Roger Chartier, L’apport de Bourdieu : habitus et espace social, 2 octobre 2002
Socio-histoire des pratiques culturelles
Roger CHARTIER
Responsable de cet entretien : Peter Stockinger - Professeur des universités, INaLCO, ESCoM-AAR, FMSH, Paris, France


Roger Chartier, Retour sur l'étude de l'économie des biens symboliques de Bourdieu, 5 décembre 2002
Séminaire de Roger Chartier
Ecrire, publier, éditer aux 16ème et 17ème siècles
Maison des Sciences de l'Homme


Roger Chartier, Pierre Bourdieu, Mercredi 11 décembre 2002
Pour une historiographie moderne
Responsable de cet entretien : Peter Stockinger
Maison des Sciences de l'Homme

source: Archives Audiovisuelles de la Recherche


Roger Chartier
Directeur d'études à l’EHESS, Professeur au Collège de France

Aucun commentaire: