Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



dimanche 5 décembre 2010

à paraître: Gisèle Sapiro, La Responsabilité de l’écrivain

Gisèle Sapiro
La Responsabilité de l’écrivain
Littérature et morale en France (19e-20e siècles)
Seuil
Date de parution : 03/03/2011


Gisèle Sapiro is research director at the CNRS (Centre de sociologie européenne-Paris) and director of the Centre européen de sociologie et de science politique (Paris). She teaches at the Ecole des hautes études en sciences sociales. She published La Guerre des écrivains, 1940-1953 (1999), and many articles on literature and politics in France, public intellectuals, translation. Among the books she edited: Translatio. Le marché de la traduction en France à l’heure de la mondialisation (2008); Les Contradictions de la globalisation éditoriale (2009); L’Espace intellectuel en Europe (2009).

Aucun commentaire: