Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



jeudi 16 juin 2011

video: Ian Hacking, Holberg Prize 2009

Holbergs internasjonale minnepris 2009: Ian Hacking


Holberg Prize symposium 2009: Ian Hacking

Introduction to the Symposium Download audio file
Professor Ragnar Fjelland, University of Bergen

Social Construction of the Objective World
Professor Dagfinn Føllesdal, University of Stanford/Department of Philosophy, University of Oslo



From the Taming of Chance to the Rhetoric of Uncertainty
Bruna De Marchi, ISIG Institute of International Sociology of Gorizia (Gorizia, Italy)



Science and Society in the 21st Century: Ian Hacking as a Public Intellectual
Professor Merle Jacob, University of Oslo/Lund University



Comments
Professor Ian Hacking, Holberg Prize laureate 2009, University of Toronto, College de France


Discussion: Dagfinn Føllesdal, Bruna de Marchi, Merle Jacob and Ian Hacking Download audio file

Aucun commentaire: