Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



lundi 31 octobre 2011

L’hôpital en réanimation. Le sacrifice organisé d’un service public emblématique

Bertrand Mas - Frédéric Pierru - Nicole Smolski - Richard Torrielli
L’hôpital  en réanimation
Le sacrifice organisé d’un service public emblématique
éditions du Croquant
2011


Présentation de l'éditeur

Non l’hôpital public n’est pas mort ! Car il soigne toujours, et plutôt bien. L’immense majorité d’entre nous lui voue un attachement fidèle, tous les sondages en témoignent !
Un chantier de mise en pièces de l’hôpital, dont les meilleurs morceaux sont promis au privé, est aujourd’hui interdit au public : interdit au secteur public d’y prospérer pour le bien de tous, interdit au citoyen d’y inscrire ses désirs en vertu de la loi d’airain de concepts idéologiques surannés qui ont fait ailleurs la preuve de leur inanité.
Dans ce livre, des sociologues, des politistes, des médecins, des économistes, des psychologues sont à son chevet, non pour adoucir sa fin en d’improbables soins palliatifs, mais bien pour réanimer l’énergie nécessaire à tous les acteurs de la santé dans ce pays.
Ils vous livrent les clés pour reconstituer le puzzle de la politique aujourd’hui en œuvre, qui plutôt que guérir l’hôpital d’une maladie dont il souffrirait, hâte sa disparition en lui inoculant le virus sournois et malfaisant du néolibéralisme qui infecte les services publics.
Cet ouvrage est dédié à chacun d’entre nous, décidé à sauver ce qui a été, est, ou sera une étape de notre destin.
Nicole Smolski est médecin anesthésiste-réanimateur en chirurgie digestive et transplantation hépatique à Lyon, présidente du Syndicat national des praticiens hospitaliers ­anesthésistes-réanimateurs élargi (SNPHAR-E).
Bertrand Mas est médecin anesthésiste-réanimateur pédiatrique, président du groupe Pasteur Mutualité Provence-Corse-Méditerranée, vice-président du SNPHAR-E.
Richard Torrielli est médecin anesthésiste-réanimateur des hôpitaux publics à Bordeaux, en unité d’anesthésie-­réanimation de gynécologie-obstétrique, membre du conseil d’administration du SNPHAR-E depuis 1974.
Frédéric Pierru, sociologue, est chargé de recherche au CNRS-IRISSO – Université Paris Dauphine (UMR 7170).

Aucun commentaire: