Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


vendredi 4 novembre 2011

audio/video: Naomi Klein, La stratégie du choc + Occupy Wall Street: The Most Important Thing in the World Now

écouter: Naomi Klein, La stratégie du choc : la montée d’un capitalisme du désastre
Précédé d'un reportage d'Antoine Chao dans la manifestation "Les peuples d'abord, pas la finance" organisée dans le cadre du contre-sommet du G20 qui se tient jusqu'à vendredi en parallèle du G20 à Cannes.
Là-bas si j'y suis par Danier Mermet, 2 novembre 2011
l'entretien intégral avec KleinLà-bas si j'y suis par Danier Mermet, 9 octobre 2008

+

Naomi Klein, Occupy Wall Street: The Most Important Thing in the World Now
I was honored to be invited to speak at Occupy Wall Street on Thursday night. Since amplification is (disgracefully) banned, and everything I say will have to be repeated by hundreds of people so others can hear (a k a “the human microphone”), what I actually say at Liberty Plaza will have to be very short. With that in mind, here is the longer, uncut version of the speech.
  Published in The Nation.

Aucun commentaire: