Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



mercredi 21 mars 2012

À l’occasion du cinquantième anniversaire des accords d’Évian (mars 1962), les Éditions de Minuit rééditent 7 ouvrages + entretien avec Anne Simonin


Une plaquette de 64 pages intitulée Le Droit de désobéissance. Les Éditions de Minuit en guerre d’Algérie, rédigée par l’historienne Anne Simonin, sera offerte aux acheteurs de ces livres:

Henri Alleg, La Question

Robert Bonnaud, Itinéraire

Charlotte Delbo, Les Belles lettres

Noël Favrelière, Le Désert à l'aube

Pierre Vidal-Naquet, L'Affaire Audin

La Gangrène

Provocation à la désobéissance. le Procès du Déserteur

 +  « Désobéir en République. Un éditeur dans la guerre d’Algérie. Entretien avec Anne Simonin », par Florent Guénard, La Vie des idées, 16 mars 2012

Aucun commentaire: