Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



vendredi 6 avril 2012

Patrick Champagne et Olivier Christin, PIERRE BOURDIEU. Une initiation

Patrick Champagne 
et Olivier Christin
PIERRE BOURDIEU 
Une initiation
P.U.Lyon
2012

Présentation de l'éditeur
Il y a 10 ans, le 23 janvier 2002, Pierre Bourdieu disparaissait. Intellectuel engagé, il portait une attention passionnée au monde, non seulement comme objet d'étude mais aussi comme champ d'intervention citoyenne. Fondateur d'une théorie sociologique, adossée à des enquêtes de terrain qui ont fait date (sur l'Algérie, sur l'école, sur la précarité, etc.) et fait de lui le sociologue le plus cité et discuté au monde, il fut aussi un acteur infatigable des luttes contre le néolibéralisme et contre les formes les plus brutales de la mondialisation. De ces combats, dans lesquels il investissait l'exigence critique du sociologue, il a tiré des livres décisifs comme "La Misère du monde", des textes d'intervention incisifs ("Sur la télévision", "Contre-feux", etc.) et une collection d'ouvrages militants (Raisons d'agir) créée au lendemain du mouvement social de décembre 1995. La présente initiation à la sociologie de Bourdieu est le fruit de la collaboration d'un sociologue (Patrick Champagne) et d'un historien (Olivier Christin), deux chercheurs qui ont longtemps travaillé avec lui et avec le souci d'investir sur leurs terrains respectifs (la crise de l'agriculture et le journalisme pour l'un ; l'histoire religieuse pour l'autre) quelques-uns des concepts et des outils critiques de son travail sociologique. Ils ont ici choisi d'en présenter les trois principaux : les concepts d'habitus, de capital et de champ, en place dès les recherches de Bourdieu en Algérie (1958-1961), mais sans cesse repris et développés au fur et à mesure de ses enquêtes. De la théorie à l'enquête, de l'investigation à l'abstraction, la praxis de l'oeuvre définit une philosophie refondant les sciences sociales.


Aucun commentaire: