Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



lundi 3 septembre 2012

écouter: Numa Murard, Deux générations dans la débine. Ethnographie d'une ville ouvrière


écouter: Numa Murard, à propos de Deux générations dans la débine
La suite dans les idées, 25.02.2012
Jean-François Laé et Numa Murard
Deux générations dans la débine
Ethnographie d'une ville ouvrière
Bayard
2012


Présentation de l'éditeur
A la fin des années 1970, Numa Murard et Jean-François Laé avaient conduit une première enquête à Elbeuf, ville ouvrière de Seine Maritime. Dans les cités provisoires édifiées à la hâte pour éponger les bidonvilles et les taudis, les dernières "poches de pauvreté" semblaient alors devoir s'effacer. Grosse erreur. Aujourd'hui en France, la fragilité des chômeurs de longue durée et des travailleurs pauvres est une réalité familière et presque acceptée, tant elle est massive.
Trente ans après, les deux sociologues sont revenus dans la ville pour y rencontrer les anciens de la cité, Leurs enfants et petits-enfants, enregistrer les changements, les formes nouvelles de la vie familiale, l'adaptation à la précarité économique. La parole et les sentiments explosent. Nous saisissons de l'intérieur l'expérience de la pauvreté. 
Jean-François Laé et Numa Murard sont sociologues, ils enseignent respectivement dans les universités Paris VIII et Paris VII. Ils placent les récits, la narration, au centre de leur travail sociologique. 

Aucun commentaire: