Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



jeudi 26 février 2015

écouter: Christelle Avril, Les aides à domicile : Un autre monde populaire



écouter:  Christelle Avril, Les aides à domicile : Un autre monde populaire
Midi Magazine par Laurence Arven, 30.10.2014
Christelle Avril
Les aides à domicile
Un autre monde populaire
Postface d'Olivier Schwartz
 La Dispute
Corps Santé Société
2014
 
Présentation de l'éditeur
Plus de cinq cent mille femmes travaillent comme aides à domicile en France ; ce chiffre ne cesse d’augmenter face aux besoins croissants des personnes âgées et des familles. Mais qui sont ces femmes – parce que ce sont essentiellement des femmes – et quelles sont leurs conditions d’existence ? Sait-on vraiment en quoi consiste leur travail quotidien ? Que signifie pour elles travailler auprès de personnes âgées ?
Christelle Avril, sociologue, maîtresse de conférences à l’université Paris-XIII et chercheuse au laboratoire IRIS, travaille sur l’articulation entre classe, genre et « race » dans une perspective résolument empirique et en multipliant les méthodes d’enquête et d’analyse. Elle éclaire l’univers des femmes des milieux populaires en partant, de façon inédite, de la scène professionnelle.
L’auteure révèle ainsi parmi ces travailleuses du bas de l’échelle sociale de profondes divisions qui différencient les attitudes de classe, opposent immigrées et non immigrées, ou encore distinguent les conceptions de l’identité féminine.
Fondé sur une enquête de terrain extrêmement riche et sur des données chiffrées, cet ouvrage, dont Olivier Schwartz souligne dans sa postface l’importance et l’audace, éclaire les rapports et les tensions qui mettent en mouvement l’ensemble de la société.
Christelle Avril est sociologue, maîtresse de conférences en sociologie à l'université Paris 13-Nord, membre du laboratoire IRIS (CNRS, INSERM) et du master "Genre, politique, sexualité" de l'EHESS. Elle a contribué à l'ouvrage Charges de famille : Dépendance et parenté dans la France contemporaine, La Découverte, en 2003 et à L'insertion professionnelle des femmes : Entre contraintes et stratégies d'adaptation, aux PUR, en 2006.
Elle a co-dirigé "Classes populaires et services publics" de la revue Sociétés contemporaines, en 2005. Elle est également l'auteure de plusieurs articles dans des revues de sciences sociales et a publié, en collaboration avec Marie Cartier et Delphine Serre, Enquêter sur le travail : Concepts, méthodes, récits, La Découverte, "Grands Repères", en 2010. 
extraits

Aucun commentaire: