Pierre Bourdieu, in Pour un savoir engagé, Athènes, mai 2001, Raisons d'agir-Grèce, Le Monde Diplomatique, février 2002 — Page 3, aussi in Interventions, 1961-2001. Science sociale et action politique, Agone, P.465-469
"D’autre part, les mouvements sociaux ont apporté des méthodes d’action que les syndicats ont peu à peu, encore une fois, oubliées, ignorées ou refoulées. Et en particulier des méthodes d’action personnelle : les actions des mouvements sociaux recourent à l’efficacité symbolique, une efficacité symbolique qui dépend, pour une part, de l’engagement personnel de ceux qui manifestent ; un engagement personnel qui est aussi un engagement corporel.
Il ne s’agit pas de défiler, bras dessus bras dessous, comme le font traditionnellement les syndicalistes le 1er mai. Il faut faire des actions, des occupations de locaux, etc. Ce qui demande à la fois de l’imagination et du courage."

samedi 11 avril 2015

Jean-Louis Fabiani, La sociologie comme elle s’écrit. De Bourdieu à Latour

Jean-Louis Fabiani
La sociologie comme elle s’écrit 
De Bourdieu à Latour 
EHESS
Cas de figure
2015

Extrait

Présentation de l'éditeur
Pierre Bourdieu, Jean-Claude Passeron, Andrew Abbott, Bruno Latour, Luc Boltanski sont quelques-uns des auteurs faisant l’objet de cette stimulante lecture critique proposée par Jean-Louis Fabiani.
Quelles sont les transformations les plus significatives intervenues dans les sciences sociales depuis vingt-cinq ans ? À partir de comptes rendus d’ouvrages qui ont fait date, Jean-Louis Fabiani propose un récit cohérent de la trajectoire de la discipline en France et aux États-Unis. Bourdieu, Foucault, Abbott, Passeron, Boltanski et Latour sont parmi les grands noms qui font l’objet de ces textes incisifs. Pour l’auteur, la lecture est une pratique sociologique à part entière.
L’analyse des notions majeures à l’œuvre en sociologie témoigne de l’entrelacs permanent de la structure – le macrologique – et de l’événement – le micrologique – aussi bien que des conditionnements durables et des coalitions éphémères. Qu’en est-il alors des promesses d’une théorie générale dans cette discipline redevenue centrale en sciences sociales ? Ce livre dresse un bilan provisoire et dessine l’espace de discussion dans lequel évolue la sociologie contemporaine.
Jean-Louis Fabiani, philosophe et sociologue, est directeur d'études à l'EHESS et professeur à Central European University (Budapest). Il développe une sociologie de la culture qui met le public et les pratiques au centre de l'analyse. Après la culture légitime (2007) et L'éducation populaire et le théâtre (2008) illustrent cette approche. Il travaille également dans le domaine de la sociologie historique des savoirs, comme en témoignent plusieurs livres et articles, dont Qu'est-ce qu'un philosophe français ? (2010). Il travaille également sur les mouvements sociaux contemporains, en s'intéressant particulièrement à l'utilisation des nouveaux réseaux et médias sociaux. Il est actuellement affilié au Centre d'études sociologiques et politiques Raymond Aron.

Aucun commentaire: