Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



vendredi 30 octobre 2015

Agone 57, L’Amérique latine dans le chaudron du diable


Agone 57
L’Amérique latine dans le chaudron du diable
Agone
2015
 
Coédition avec la New Left Review
Coordination : Philippe Olivera & Clément Petitjean
 
Présentation de l'éditeur
Liens et continuités entre la grande époque des luttes anti-impérialistes et les profondes mutations actuelles, témoignant d’un possible retour de l’Amérique latine comme phare des luttes à venir.
L’Amérique latine ne se réduit pas au rôle dramatique où la cantonne la presse à sensations politiques : un continent écartelé par l’exploitation économique et financière via des organismes internationaux publics ou privés, une mosaïque de vallées sous la coupe des cartels de la drogue, le théâtre de révolutions anti-yankee ancrées dans les mythologies du XIXe siècle ou un regroupement de nouvelles puissances « émergentes » qui cherchent à prendre le train de la croissance.
Plutôt que d’employer les raccourcis habituels, ce recueil d’articles initialement parus dans la New Left Review révèle la diversité et la complexité de ces nations à la recherche de solutions singulières pour sortir du « chaudron du diable » dans lequel l’histoire nous enferme. Faudrait-il pour cela critiquer les errances de Lula et du Parti des travailleurs, suivre la conversion des économies illégales ou revenir sur les fissures de la contre-révolution libérale derrière leurs façades médiatiques ?

Sommaire :

Des républiques Potemkine, Bolivar Echevarria – Comment fut trouvée la formule d’une grande littérature brésilienne, Roberto Schwartz – L’ornithorynque, Chico de Oliveira – Des façons d’écouter dans un média visuel", Ismail Xavier – Ce qui existe ne peut pas être vrai", entretien avec Adolfo Gilly – le relooking de Medellin, Forrest Hylton – A quoi ressemble la protection sociale du XXIe siècle, Lena Lavinas – Imprévisible Cuba, Emily Morris
 
 

Aucun commentaire: