Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



lundi 25 janvier 2016

écouter: Jocelyn Benoist, Logique du Phénomène


Les Nouveaux chemins de la connaissance par Adèle Van Reeth, 22.01.2016
Jocelyn Benoist
Logique du Phénomène
Hermann
Le Bel Aujourd'hui
2016

Présentation de l'éditeur
Qu’est-ce qu’un phénomène ? La pensée moderne emploie ce terme avec une forme d’évidence. On se dispute sur ce que sont les phénomènes, mais on ne doute pas qu’il y en ait ni qu’ils constituent un point de départ sur lequel on puisse construire. Ce livre, à travers une mise en perspective historique et conceptuelle globale, remet en question cette évidence. Non pas qu’il rejette la notion de « phénomène », mais il essaie de comprendre d’abord de quel type de décision philosophique elle est le produit et quel type de montage elle suppose. Sur cette base, il met en lumière sous quelles conditions on peut effectivement parler de « phénomènes » et dissipe la mythologie liée à un emploi inconditionné de ce terme, fréquent dans la philosophie contemporaine. Contre tout phénoménalisme, il fait valoir le lien métaphysique dans lequel le langage nous met immédiatement avec les choses.
Né en 1968, professeur à l’université Paris 1 et auteur de nombreux livres sur la phénoménologie, Jocelyn Benoist a développé depuis 2005 une recherche originale aux confins de la phénoménologie et de la philosophie analytique qui s’attache à redéfinir les concepts d’intentionalité et d’esprit.

Aucun commentaire: