Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



mercredi 13 janvier 2016

Serge Katz, Comédiens par intermittence. Le métier à l'épreuve de la disqualification professionnelle

Serge Katz
Comédiens par intermittence
Le métier à l'épreuve de la disqualification professionnelle 
Presses du Châtelet
2015

Présentation de l'éditeur
Les récents conflits autour du durcissement du régime d’indemnisation des intermittents du spectacle témoignent de la dimension primordiale prise par l’assurance chômage dans l’organisation de leur activité. Mais suffit-il, pour ces derniers, d’accéder au statut d’intermittents pour être confirmés dans leur métier ?
En s’intéressant à l’activité de comédien, et plus particulièrement aux trajectoires d’individus ayant connu des périodes prolongées, voire définitives de perte des droits à l’indemnisation chômage, ce livre interroge cette configuration paradoxale de la qualification professionnelle par la situation de non-emploi. S’il décrit la disqualification éprouvée par les intéressés, il montre aussi que le sentiment de dispersion résulte souvent, en amont, d’une diversification vers des activités non choisies et d’un décentrement de leur pratique proprement artistique.
En retraçant les liens professionnels rompus, l’auteur replace les phénomènes de marginalisation professionnelle par rapport à la structuration du marché du travail. Car, aussi uniformément intermittents soient-ils, les comédiens connaissent des emplois à niveaux de rémunération, de légitimité symbolique et de confort de travail inégaux.
Et c’est bien cette qualité différenciée de l’emploi qui conditionne non seulement leur stabilisation professionnelle, mais aussi la concordance entre leur activité et leur définition du métier.
Serge Katz est sociologue, chercheur au Curapp-ESS (UMR 7319, CNRS) et maître de conférences à l’Université de Picardie-Jules Verne. Ses recherches portent sur les métiers artistiques et l’articulation entre formations et marchés du travail.
  

Aucun commentaire: