Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



mercredi 12 octobre 2016

La dynamique des groupes littéraires, Sous la direction de Denis Saint-Amand

La dynamique des groupes littéraires
Sous la direction de Denis Saint-Amand 
P.U. de Liège
 Situations 
2016
Présentation de l'éditeur
Les groupes littéraires sont portés par le projet d'une « œuvre commune », selon le mot de Sainte-Beuve. Instance majeure de l’institution littéraire, ils constituent un objet privilégié pour l’histoire de la littérature et, en particulier, pour celle qui se construit avec les outils de la sociologie. Se pencher sur leurs mécanismes de constitution et ce qui conduit à leur dissolution, leurs rites et leurs croyances, leurs forces de cohésion et la manière dont ils se donnent à voir publiquement, c’est se donner les moyens de comprendre la façon dont la littérature se vit à une époque donnée.
Les auteurs rassemblés ici se sont donné pour objectif d’examiner à nouveaux frais la sociologie mais aussi la poétique des groupes littéraires. Des cénacles romantiques aux réseaux moins denses de l’époque contemporaine — en passant par les groupuscules fin de siècle, les cohortes surréalistes et certaines configurations académiciennes —, l’ouvrage alterne études de cas et réflexions transversales sur la dynamique des collectifs littéraires, aussi bien que sur les outils qui permettent de l’appréhender.
Table des matières
Denis Saint-Amand
Les groupes littéraires : logiques et dynamiques ........................................  3
Anthony Glinoer et Vincent Laisney
La temporalité institutionnelle des cénacles ..............................................  19
Joseph Jurt
Les groupes littéraires dans la deuxième moitié du xixe siècle ...........  41
Paul Aron
Le symbolisme : groupe littéraire et habitus mondain ..........................  73
Daniel Grojnowski
Des Groupes et des Œuvres. Zutiques, Hydropathes, Incohérents ..  85
Caroline Crépiat
Les logiques de connexion au Chat Noir (1882-1897) ............................  97
Antoine Piantoni
De l'école au groupe : le cas des poètes fantaisistes ...............................  109
David Vrydaghs
Du rôle des outsiders dans la dynamique du groupe surréaliste
français. Le cas de René Crevel ......................................................................  119
Michel Lacroix
Les revues québécoises et la hantise de la chapelle ................................  129
Olivier Lapointe
Posture collective et survie organisationnelle. L'exemple de la fondation de l'Académie canadienne-française            143
Aline Marchand
Le Nouveau Roman, du cliché minuscule à la majuscule institutionnelle  155
Gérald Purnelle
Le Groupe de Liège autour de Jacques Izoard ........................................  167
Bibliographie sélective........................................................................................................ 179
Notices bio-bibliographiques........................................................................................... 185
 
 

Aucun commentaire: