Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



jeudi 8 décembre 2016

vidéos: Revenu pour tous, emploi pour tous. Quels projets pour la société de demain ?

 

vidéos: Revenu pour tous, emploi pour tous. Quels projets pour la société de demain 

 

Lundi 21 Novembre 2016 Paris 5e
événement organisé par les Economistes atterrés
Présentation des intervenant-e-s par les E. A.
Avec : - Jean-Eric Hyafil, doctorant en économie à l’Université Paris 1, membre fondateur du Mouvement français pour un revenu de base (MFRB), il a coordonné deux ouvrages collectifs du MFRB parus en septembre 2016 : Revenu de base, un outil pour construire le 21e siècle et Revenu de base. Comment le financer ? (avec Thibault Laurentjoye), aux éditions Yves Michel. - Patrick Valentin, défenseur du droit à l’emploi, membre d’ATD Quart monde, il porte le projet « territoires zéro chômeurs de longue durée » expérimenté dans plusieurs localités. Il est l’auteur (avec J. Rebillard) de Chômage de longue durée, emploi précaire. Plaidoyer pour une économie solidaire, paru en 2008 chez Chronique sociale. - Henri Sterdyniak, économiste atterré, OFCE - Mathieu Béraud, économiste atterré, Université de Lorraine. Animatrice: Anne Eydoux, économiste atterrée, Cnam

(source: Economistes atterrés)

Aucun commentaire: