Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



vendredi 6 janvier 2017

Isil Zeynep Turkan-Ipek, Chroniqueurs politiques en Turquie (1980-2014)

Isil Zeynep Turkan-Ipek
Chroniqueurs politiques en Turquie (1980-2014)
Préface de Philippe Aldrin
L'Harmattan
Histoire et perspectives méditerranéennes 
2017

Présentation de l'éditeur
Les rapports entre les journalistes et le pouvoir en Turquie sont peu étudiés par les sciences sociales. Cet ouvrage tente de définir et d'expliciter l'espace professionnel occupé par les journalistes spécialisés en politique, en plaçant la focale sur la figure de l'éditorialiste et du chroniqueur. En croisant plusieurs traditions analytiques (sociologie des groupes sociaux, sociologie politique, sociologie des médias), l'auteure apporte un éclairage sociohistorique inédit sur les recompositions successives du journalisme politique depuis le coup d'Etat militaire de 1980.


Aucun commentaire: