Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



mercredi 26 avril 2017

Jean-Christophe Marcel, Reconstruire la sociologie française avec les Américains ? (1945-1959)

Jean-Christophe Marcel
Reconstruire la sociologie française avec les Américains ? 
(1945-1959)
EUD
Sociétés
2017

Présentation de l'éditeur
Depuis une vingtaine d’années, de nombreux sociologues ont une conception de l’histoire de leur discipline exclusivement centrée sur les conditions sociales de production de l’activité scientifique. Ce livre prend le contre-pied de cette attitude et entend restituer les arguments et les contenus cognitifs qui ont guidé la réception de la sociologie américaine en France. Sans négliger les contextes qui entourent les savants, postuler que l’évolution des idées et des concepts peut avoir ses règles propres permet de remettre en cause certaines idées reçues, notamment celle que la sociologie française s’est entièrement reconstruite après 1945 et a fait table rase de son passé en important d’Amérique une nouvelle conception du social. Grâce à un examen critique des textes, on peut montrer comment la réception des Américains a suscité des emprunts, des rejets et des interrogations qui révèlent une reconstruction basée sur des constantes et des continuités.
L’étude de cette période de transition de la sociologie française constitue une occasion de traiter de questions récurrentes en histoire et sociologie des sciences : qu’est-ce qu’une « crise paradigmatique » ? Comment caractériser une « tradition nationale » ? Qui sont les « passeurs » qui font circuler entre les pays méthodes et concepts ? Comment se construisent les frontières entre disciplines ?
 Jean-Christophe Marcel est professeur de sociologie à l'université de Bourgogne Franche-Comté, spécialiste de l'histoire de la sociologie française et de l'histoire du durkheimisme.



Aucun commentaire: