Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


samedi 14 octobre 2017

Pierre Bourdieu: "Comment redonner vie, et force sociale, à « l'utopisme réfléchi » dont parlait Ernst Bloch à propos de Bacon ?"





Pierre Bourdieu 
"Comment redonner vie, et force sociale, à « l'utopisme réfléchi » dont parlait Ernst Bloch à propos de Bacon ?"

"Devant tout cela, qui n'est guère encourageant, comment échapper a la démoralisation ? Comment redonner vie, et force sociale, à « l'utopisme réfléchi » dont parlait Ernst Bloch à propos de Bacon ? Et d'abord, que faut-il entendre par là ? Donnant un sens rigoureux à l'opposition que faisait Marx entre le « sociologisme », soumission pure et simple aux lois sociales, et l'« utopisme », défi aventureux à ces lois, Ernst Bloch décrit « l'utopiste réfléchi » comme celui qui agit « en vertu de son pressentiment parfaitement conscient de la tendance objective », c'est-à-dire de la possibilité objective, et réelle, de son « époque », qui, en d'autres termes, « anticipe psychologiquement un possible réel ».L'utopisme rationnel se définit à la fois contre «le wishful thinking pur [qui] a toujours discrédité l'utopie» et contre «la platitude philistine essentiellement occupée du Donné»; il s'oppose à la fois à l'« hérésie, en fin de compte défaitiste, d'un automatisme objectiviste, d'après lequel les contradictions objectives suffiraient à elles seules à révolutionner le monde qu'elles parcourent », et à l'« activisme en soi », pur volontarisme, fondé sur un excès d'optimisme. 
Ainsi, contre le fatalisme des banquiers, qui veulent nous faire croire que le monde ne peut pas être autrement qu'il est, c'est-à-dire pleinement conforme à leurs intérêts et à leurs volontés, les intellectuels, et tous ceux qui se soucient vraiment du bonheur de l'humanité, doivent restaurer une pensée utopiste lestée scientifiquement, et dans ses fins, compatibles avec les tendances objectives, et dans ses moyens, eux aussi scientifiquement éprouvés. Ils doivent travailler collectivement à des analyses capables de fonder des projets et des actions réalistes, étroitement ajustées aux processus objectifs de l'ordre qu'elles visent à transformer.
L'utopisme raisonné tel que je viens de le définir est sans doute ce qui manque le plus à l'Europe d'aujourd'hui."
Pierre Bourdieu, Néo-libéralisme comme révolution conservatrice, 22 novembre 1997, Ernst-Bloch-Preis, Ludwigshafen, in K. Kufeld, Zukunft Gestalten, Mössingen-Talheim, Talheimer Verlag, p.23-29, aussi A Reasoned Utopia and Economic Fatalism. New Left Review, 227, Jan – Feb,1998, 125-130, aussi in Interventions, 1961-2001. Science sociale et action politique, Agone, 2002, p.352-353



---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


voir également:


Interventions de Pierre Bourdieu: Des utopies rationnelles (une économie du bonheur, une vraie Europe sociale)

Pierre Bourdieu, "Après tout, l’Assemblée constituante de 1789 et l’Assemblée de Philadelphie étaient composées de gens comme vous et moi, qui avaient un bagage de juriste, qui avaient lu Montesquieu et qui ont inventé des structures démocratiques"
 
Pierre Bourdieu: un Intellectuel global

Pierre Bourdieu, la mise en oeuvre de l'intellectuel collectif international

Pierre Bourdieu, à propos de l'intellectuel collectif


Aucun commentaire: