Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



jeudi 22 mars 2018

Pierre Bourdieu: "Il ne s’agit pas de défiler, bras dessus bras dessous, comme le font traditionnellement les syndicalistes le 1er mai. Il faut faire des actions, des occupations de locaux, etc. Ce qui demande à la fois de l’imagination et du courage."



Pierre Bourdieu: " Je disais hier aux syndicalistes qu’il y a entre les mouvements sociaux et les syndicats dans tous les pays d’Europe une différence profonde concernant à la fois les contenus et les moyens d’action. Les mouvements sociaux ont fait exister des objectifs politiques que les syndicats et les partis avaient abandonnés, ou oubliés, ou refoulés. D’autre part, les mouvements sociaux ont apporté des méthodes d’action que les syndicats ont peu à peu, encore une fois, oubliées, ignorées ou refoulées. Et en particulier des méthodes d’action personnelle : les actions des mouvements sociaux recourent à l’efficacité symbolique, une efficacité symbolique qui dépend, pour une part, de l’engagement personnel de ceux qui manifestent ; un engagement personnel qui est aussi un engagement corporel.
Il ne s’agit pas de défiler, bras dessus bras dessous, comme le font traditionnellement les syndicalistes le 1er mai. Il faut faire des actions, des occupations de locaux, etc. Ce qui demande à la fois de l’imagination et du courage." in Pour un savoir engagé, Athènes,  mai 2001, Raisons d'agir-Grèce, Le Monde Diplomatique, février 2002 — Page 3, aussi in Interventions, 1961-2001. Science sociale et action politique, Agone, P.465-469








voir également:
Interventions de Pierre Bourdieu: en soutien au mouvement social de novembre-décembre 1995 et au mouvement des chômeurs et des travailleurs précaires

publications de Pierre Bourdieu: autour de Mai-Juin 1968

Interventions de Pierre Bourdieu: en soutien aux mobilisations étudiantes et lycéennes


Interventions de Pierre Bourdieu: Des utopies rationnelles (une économie du bonheur, une vraie Europe sociale)

Publications de Pierre Bourdieu, Sociologie historique et analyse du changement

  
Publications de Pierre Bourdieu: Sociologie de la domination et dispositions à résister

Pierre Bourdieu: un Intellectuel global

Pierre Bourdieu, la mise en oeuvre de l'intellectuel collectif international

Pierre Bourdieu, à propos de l'intellectuel collectif

Interventions de Pierre Bourdieu: Pour un savoir engagé (Les chercheurs et le mouvement social)

Publications de Pierre Bourdieu: « Je crois en effet que l'univers de la science est menacé aujourd'hui d'une redoutable régression. »

Pierre Bourdieu, "L’Europe ne dit pas ce qu’elle fait ; elle ne fait pas ce qu’elle dit. Elle dit ce qu’elle ne fait pas ; elle fait ce qu’elle ne dit pas. Cette Europe qu’on nous construit, c’est une Europe en trompe l’œil"

Interventions de Pierre Bourdieu: L'imposition du modèle américain et ses effets

Interventions de Pierre Bourdieu: La culture est en danger

Interventions de Pierre Bourdieu: La nouvelle vulgate planétaire (les ruses de la raison impérialiste)

Publications de Pierre Bourdieu: Nous sommes dans une époque de restauration (une révolution conservatrice)

Interventions de Pierre Bourdieu: "ce sont des gens qui invoquent le socialisme pour faire du néolibéralisme"

Interventions de Pierre Bourdieu: Contre le "fléau néo-libéral"

Interventions de Pierre Bourdieu: Les "intellectuels médiatiques" sont une parodie


Aucun commentaire: