Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


mercredi 5 février 2014

Sophie Djigo, La raison vivante. Robert Musil et la vérité romanesque

Sophie Djigo
La raison vivante
Robert Musil et la vérité romanesque
Préface de Jacques Bouveresse 
L'improviste
2013

Présentation de l'éditeur
La raison est-elle incapable de nous faire agir ? Lui faut-il nécessairement le secours de quelque désir ou passion afin de nous émouvoir, et en dernière instance, de nous mouvoir ? C'est ce reproche bien connu, qui discrédite les pouvoirs de la raison sous prétexte de son inertie, que ce livre entreprend de discuter et de contester. Aux antipodes de la vision caricaturale d'une rationalité aride et abstraite, privée d'efficacité pratique, l'auteure puise dans la pensée et les oeuvres de Robert Musil, les éléments d'une raison vivante et expressive, qui s'adresse à l'intellect autant qu'à la volonté. Les pensées qui proviennent de la raison ne sont pas mortes et nous n'y sommes pas insensibles ; ce sont des pensées vivantes, qui nous « parlent » et nous sollicitent. En examinant les pouvoirs expressifs de la raison, ce livre aborde les questions de la nature de la rationalité pratique, du pouvoir des idées morales et de la possibilité d'une connaissance littéraire.  
Sophie Djigo est agrégée et docteur en philosophie Ses travaux portent sur la rationalité pratique, l'éthique littéraire et la philosophie morale.

Aucun commentaire: