Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



jeudi 10 décembre 2009

La valeur scientifique du fonds Sayad





La valeur scientifique du fonds Sayad
Entretien avec Rémi Lenoir par Marie Poinsot

Article issu du N°1280 de la revue Hommes & Migrations, juillet-août 2009 : "Les Turcs en France : quels ancrages ?"
Rubrique : Repérage

Le sociologue franco-algérien Abdelmalek Sayad (1933-1998) a consacré sa vie à travailler sur l’émigration et l’immigration. La CNHI conserve l’ensemble du fonds documentaire de ce chercheur, collaborateur et ami de Pierre Bourdieu, qui n’a eu de cesse de jeter des ponts entre les peuples et les cultures.

Entretien avec Rémi Lenoir(CSE).

Dans ce numéro voir également Le "sens du problème" chez Sayad par Amin Pérez
http://www.hommes-et-migrations.fr/

Aucun commentaire: