Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


mardi 9 mars 2010

Marta Roca i Escoda, La reconnaisance en chemin. L'institutionnalisation des couples homosexuels à Genève


Marta Roca i Escoda
La reconnaisance en chemin
L'institutionnalisation des couples homosexuels à Genève

SEISMO
2010







Présentation de l'éditeur
Depuis le milieu des années 1990, on assiste en Europe à un processus politique nouveau: la reconnaissance institutionnelle des couples homosexuels. En se centrant sur Genève - premier canton suisse ayant légiféré dans le domaine du partenariat homosexuel, ce livre suit le tracé sinueux et complexe d'une lutte pour la reconnaissance qui s'est provisoirement achevée par la confection d'un dispositif juridique inédit. L'auteur s'attache à montrer combien la demande d'une loi sur les unions homosexuelles est étonnante au regard de l'agenda politique et des topiques contestatrices du mouvement homosexuel tel qu'il s'est affirmé sur la scène publique dans les années 1970 et 1980. L'histoire politique menant de positions contestataires à une aspiration à la reconnaissance est décrite à travers une analyse fine de la dynamique des organisations homosexuelles actives en Suisse romande, des mutations de leurs revendications et des luttes menant à l'obtention de droits similaires - sinon identiques - à ceux des couples hétérosexuels. A l'heure où la question des droits des couples homosexuels est largement débattue dans de nombreux pays européens, ce livre fait preuve d'une grande actualité politique.

Marta Roca i Escoda est docteure en sociologie de l'Université de Genève. Née à Barcelone, elle est licenciée en sociologie de l'Université Autonome de Barcelone et diplômée en Etudes Genre et en Sociologie de l'Université de Genève. Elle a été d'abord assistante aux Etudes Genre, puis au département de sociologie de l'Université de Genève, où elle a été par la suite chargée de cours et collaboratrice scientifique. Outre l'enseignement, elle a pris en charge la coordination du projet européen ESSE (Pour un Espace des Sciences Sociales Européen). Sa thèse en sociologie, intitulée " Mise en jeu et mise en cause du droit dans le processus de reconnaissance des couples homosexuels " a été défendue avec succès en février 2006 à la faculté SES de l'Université de Genève. Actuellement, elle est chercheuse invitée, avec une bourse post-doctorale du FNRS suisse, à l'Université Libre du Bruxelles, au sein du Groupe de Recherche sur l'Action Publique. Elle est également invitée comme chercheuse à l'institution de droit et technologie (IDT) de l'Université Autonome de Barcelone.

Ses domaines de prédilection sont l'action publique, les sexualités, le genre, la famille, le droit, la philosophie morale et politique.

Elle collabore à la coordination de l'atelier Genre(e) et sexualité(s) de l'ULB.

http://www.seismoverlag.ch/

Aucun commentaire: