Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



mercredi 3 mars 2010

Séminaire: Lionel Paolella (HEC), Sociogenèse, pratiques, et légitimité des conseils économiques institutionnels, 12 mars

Séminaire sociologie des faits économiques

Vendredi 12 mars 2010, 10h-12h
MSH, 54 bd Raspail, Paris 6ème (S. 412, 4ème étage)

Lionel Paolella (HEC)

Sociogenèse, pratiques, et légitimité des conseils économiques institutionnels
Le cas du Conseil d'Analyse Economique


Contacts :
Marie-France Garcia (INRA-RITME)
mfcgarcia@aol.com

Rémy Caveng (UPJV-CURAPP)
rcaveng@wanadoo.fr



Prochaines séances :


9 avril 2010
Claire Lemercier (IHMC-ENS)
Le règlement de conflits économiques à Paris au 19ème siècle

21 mai 2010
Marie-France Garcia (INRA-RITME)
Le marché de la certification et la production biologique

18 juin 2010
Marie-Victoire Bouquet (CSE)
L’intérêt au désintéressement.
Les candidats au bénévolat dans une association caritative

Aucun commentaire: