Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



lundi 24 mai 2010

Cédric Hugrée, Philippe Alonzo, Sociologie des classes populaires


Cédric Hugrée, Philippe Alonzo
Sociologie des classes populaires
Armand Colin
2010






Présentation de l'éditeur
« Démunis » , « exclus » , « nouveaux pauvres »… À l’heure où les conséquences économiques et sociales de la crise financière fragilisent ceux qu’un ministre avait un temps désignés comme « La France d’en bas », Philippe Alonzo et Cédric Hugrée reviennent sur les travaux et enquêtes sociologiques qui ont forgé la catégorie de « classes populaires » et en ont fait un outil pour décrire et comprendre le monde social.
Cet ouvrage retrace tout d’abord les débats sociologiques liés à la définition du « populaire ». Il revient ensuite sur les approches et les enquêtes qui ont analysé les transformations et permanences de ces milieux sociaux : depuis leurs rapports au politique, en passant par le travail et l’emploi, sans oublier leurs styles de vie et l’école.

1. Définir et circonscrire les "classes populaires" ?
2. Les classes populaires et le politique : mobilisations et déstabilisations
3. Travail, emploi et styles de vie : équilibres, inégalités, recompositions
4. "Peut mieux faire " Les classes populaires et l'école

Philippe Alonzo est maître de conférences en sociologie à l’Université de Nantes.
Cédric Hugrée est ATER (attaché temporaire d’enseignement et de recherche) à l’Université de Nantes.
Ils sont tous les deux chercheurs au Centre Nantais de Sociologie (Cens).

Aucun commentaire: