Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



jeudi 27 mai 2010

Vincent Dubois, La vie au guichet, 3e édition


Vincent Dubois
La vie au guichet
Relation administrative et traitement de la misère

Préface de Jacques Lagroye
3e édition
Economica
2010





Le guichet d'une administration concentre et symbolise tous les traits négatifs que l'on a coutume de prêter à la bureaucratie (attente, routine, impersonnalité, froideur, formalisme, etc.).
À l'inverse, les discours de la " modernisation du service public " prétendent " personnaliser " l'accueil et transformer l'" usager " en " client ". En révélant la teneur des interactions au guichet et en les replaçant dans les structures sociales qui les fondent, l'analyse proposée ici écorne tant le mythe de l'abstraction bureaucratique que celui qui assimile la relation administrative à un échange " commercial ".
À partir du cas des caisses d'allocations familiales, ce livre rend compte des conséquences de la dégradation des conditions sociales et économiques sur le rapport à l'administration et, dans le même temps, montre le rôle des relations administratives dans le traitement de la misère et la gestion des rapports sociaux. A priori routinières et formelles, les relations administratives se révèlent alors délicates et chargées d'enjeux.
A priori standardisés et impersonnels, les rôles bureaucratiques se révèlent fortement perméables aux dispositions de ceux qui les jouent.

Vincent DUBOIS
Professeur en science politique, UdS
Membre de l'Institut Universitaire de France
Professor of Political Science, IEP Strasbourg, Institut Universitaire de France

Aucun commentaire: