Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


vendredi 25 juin 2010

Michel Bozon, Sociologie de la sexualité (2ème édition refondue)


Michel Bozon
Sociologie de la sexualité (2ème édition refondue)
Armand Colin
2009




Présentation de l'éditeur
La sexualité ne s’identifie plus à la procréation, au mariage et à l’hétérosexualité, et les institutions ne contrôlent plus la morale publique. Plus qu’à une libération sexuelle, ces évolutions correspondent à une diversification des trajectoires individuelles et à une prolifération des discours et des images, qui obligent chacun à élaborer lui-même sa ligne de conduite.
La médicalisation participe de ces transformations.
Cette nouvelle édition s’appuie notamment sur les résultats de la dernière enquête sur la sexualité en France, confrontés à ceux d’autres pays. Elle intègre l’approche de la théorie queer et analyse la mondialisation du désir. L’ouvrage montre aussi la persistance dans les rapports amoureux d’une dissymétrie de genre, que le sens commun continue d’attribuer à des différences indépassables entre femmes et hommes.

Michel Bozon, sociologue, est directeur de recherches à l’Institut national d’études démographiques (Ined).

Aucun commentaire: