Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



dimanche 26 juin 2011

en ligne: articles de Pierre Bourdieu dans Le monde diplomatique

en ligne: articles de Pierre Bourdieu dans Le monde diplomatique 
(au 26.06.2011, G.Q. )
 
  Questions de sociologie, avril 2009
  Prétention aristocratique, juin 2008
Premières lignes ]

- « «L'unité de l'Algérie», avril 2006

- « « Ce terrible repos qui est celui de la mort sociale», juin 2003

- « Pour un savoir engagé », février 2002.

- « La nouvelle vulgate planétaire » (avec Loïc Wacquant), mai 2000.

- « Pour un mouvement social européen », juin 1999.

- « De la domination masculine », août 1998.

- « L’essence du néolibéralisme », mars 1998.

- « Questions sur un quiproquo », février 1998.

- « L’architecte de l’euro passe aux aveux », septembre 1997.

- « Analyse d’un passage à l’antenne », avril 1996.

 ----

voir également:

en ligne: Publications de Pierre Bourdieu sur le champ médiatique

en ligne: publications de Pierre Bourdieu sur le champ politique

Aucun commentaire: