Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



dimanche 16 septembre 2012

écouter: François Athané, Pour une histoire naturelle du don

écouter: François Athané, Pour une histoire naturelle du don 
La suite dans les idées, 25.06.2011
François Athané
Pour une histoire naturelle du don
PUF
2011

Présentation de l'éditeur
Nous donnons tous les jours, souvent sans même y penser. Nous offrons notre aide ou une friandise, nous donnons des indications, des nouvelles, des pièces de monnaie, des coups de main et, par-dessus tout peut-être, du temps. Mais, si nous employons quotidiennement ces mots : don, donner, cadeau, offrir, recevoir, nous ne savons pas pour autant dire ce que c'est que donner. Le présent livre se propose d'examiner les diverses définitions du don qui ont été proposées dans la philosophie et les sciences sociales. 
Ce faisant, on est progressivement amené à identifier chacune des modalités par lesquelles les humains peuvent transférer un bien à autrui. Parmi celles-ci, le don présente une caractéristique cruciale, qui le différencie notamment de l'échange : avec le don, celui qui reçoit peut se trouver absolument démuni, n'avoir rien, ni rien à donner en retour. Ce trait, pour être longtemps passé inaperçu dans les écrits sur le don, s'avère fondamental. 
Le livre se propose en effet de montrer que, pour cette raison, le don a joué un rôle décisif dans la préhistoire de l'espèce humaine, tout comme dans l'histoire de chacun d'entre nous : lorsque nous étions enfants.
François Athané, né en 1973, est agrégé et docteur en philosophie. 

Aucun commentaire: