Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



lundi 15 avril 2013

video: Réincarner l’autogestion, avec Irène Pereira et Frank Georgi

"Réincarner l’autogestion"


Huitième séance, le 9 avril 2013, de la saison 2012-2013 du Séminaire mensuel de la Fondation Copernic, "PENSÉES ET PRATIQUES D’ÉMANCIPATION", en partenariat avec la revue Mouvements et avec le soutien du programme ANR UTOPIES19






  • Frank GEORGI, maître de conférences en histoire à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, au Centre d’histoire sociale du XXe siècle ; spécialiste de l’histoire du syndicalisme, des mouvements sociaux, des socialismes et des gauches alternatives, il a publié notamment L’Invention de la CFDT 1957-1970, Syndicalisme, catholicisme et politique dans la France de l’expansion (Ed. de l’Atelier/CNRS éd., 1995) et a dirigé le volume collectif Autogestion. La dernière utopie ? (Publications de la Sorbonne, 2003).







  • Irène PEREIRA, diplômée en philosophie et docteure en sociologie, chercheuse associée au GSPM/EHESS et présidente de l’IRESMO ; elle est l’auteure de plusieurs ouvrages sur le syndicalisme et les mouvements sociaux, parmi lesquels Peut-on être radical et pragmatique ?, Textuel, 2009, Les Grammaires de la contestation, La Découverte, 2010.

  • (Source: Fondation Copernic)

    Aucun commentaire: