Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



mardi 28 mai 2013

Essais d'histoire globale, Sous la direction de Chloé Maurel


Essais d'histoire globale
Sous la direction de Chloé Maurel 
Préface de Christophe Charle
L'Harmattan
2013

Présentation de l'éditeur
Quoi de commun entre l’histoire des mineurs de charbon, des tracts politiques, et des gares de chemin de fer ? C’est la démarche adoptée par les différents chercheurs réunis pour cet ouvrage : une démarche d’histoire globale, à savoir l’adoption d’un cadre spatial très large, à l’échelle du monde entier. L’histoire globale est une approche novatrice, qui transcende les cloisonnements étatiques et les barrières temporelles et promeut un va-et-vient entre le local et le global. Développé depuis plusieurs décennies aux Etats-Unis, ce courant connaît un essor récent en France et donne lieu à des travaux très intéressants. Ainsi, dans cet ouvrage clair, des spécialistes de renom présentent leurs travaux, comme Olivier Pétré-Grenouilleau sur la question de l’abolition de l’esclavage dans le monde et Jean-Yves Mollier sur l’histoire mondiale du livre et de l’édition. De jeunes chercheurs développent des études novatrices sur des sujets souvent originaux et d’actualité comme l’histoire des tracts politiques ou de la notion de « travail décent » qui est un des nouveaux slogans de l’Organisation internationale du travail (OIT). Des thématiques se dégagent : l’histoire du livre, des revues, de l’imprimé ; et l’histoire des organisations internationales (OIT, Unesco, CECA, G7). Au total, cet ouvrage présente un tour d’horizon varié des travaux récents en histoire globale, et développe des pistes de recherche et de réflexion stimulantes.  

Aucun commentaire: