Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



samedi 15 juin 2013

EHESS Enseignement 2013-2014: Les outils sociologiques de Pierre Bourdieu (Johan Heilbron, directeur de recherche au CNRS, Louis Pinto, directeur de recherche au CNRS)

Les outils sociologiques de Pierre Bourdieu

Planning en cours de validation
Il ne s’agit pas d’un séminaire de recherche mais d’un enseignement surtout destiné aux étudiants, de niveau master et de doctorat. Son intention principale est pédagogique : l’objectif en est de faire connaître la sociologie de  Pierre Bourdieu qui, trop souvent, est approchée à travers des résumés, des approximations, des débats irréels et imprécis. Cette familiarisation avec l’œuvre devra être réalisée par la pratique, c’est-à-dire par la confrontation avec des travaux empiriques où les notions sont réellement employées. Bien entendu, rien n’empêche de faire aussi appel à des textes plus théoriques de Bourdieu, mais toujours dans le souci d’en montrer la portée et l’intérêt pour la recherche. Cette démarche modeste et aussi rigoureuse que possible n’a rien à voir avec  l’exercice consistant à proposer une interprétation personnelle de l’œuvre.
Les animateurs feront appel pour chaque séance à un intervenant qui cherchera à faire comprendre les raisons d’être des outils, la façon de les utiliser et l’enchaînement des opérations de recherche, sans oublier d’évoquer, le cas échéant, des difficultés, des obscurités, et plus généralement, des points qui peuvent être matière à débat ou à controverse.

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)
Mentions & spécialités :
Renseignements : par courriel.
Adresse(s) électronique(s) de contact : johan.heilbron(at)planet.nl, louis.pinto(at)cse.cnrs.fr




(source: ehess)

Aucun commentaire: