Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



jeudi 13 juin 2013

Vincent Dubois, La culture comme vocation


Vincent Dubois
La culture comme vocation
Cours & Travaux
Raisons d'agir
2013

Présentation de l'édteur
Certains métiers sont attractifs, moins pour le confort matériel qu’ils garantissent qu’en raison de l’image valorisée et valorisante qui leur est associée, ou de l’épanouissement dont ils portent la promesse. Ils reposent sur un fort engagement personnel, qui peut être subjectivement vécu sur le mode de la passion et du désintéressement. L’orientation professionnelle vers le secteur culturel participe de cette logique vocationnelle. Quelles sont les modalités de cet appel ? Qu’est-ce qui prédispose à y répondre ? Quels sens ces orientations revêtent-elles ? Pour répondre à ces questions, Vincent Dubois a enquêté sur les étudiants qui se destinent à l’administration culturelle. En révélant qui et ce qui s’y investit, ce livre apporte un éclairage inédit sur ces métiers. Ces positions intermédiaires où se croisent héritages familiaux et investissements scolaires, espoirs d’ascension sociale et lutte contre le déclassement, offrent plus largement un point de vue privilégié pour l’analyse des modes de reproduction dans la France contemporaine.

Some occupations are attractive, not s o much in terms of material comfort as in terms of prestige and self - fulfillment . Among them, some imply a strong personal commitment, which can be subjectively experie nced in the mode of passion and selflessness. The combinations of these aspects define a vocational logic , of which the choice of a career in the cultural sector c an provide a good example . What are the terms of this call ing ? What predisposes individuals t o answer it ? What are the meanings of such an orientation ? To answer these questions, this book focuses on would - be cultural manage r s . By identifying the ir social patterns , by revealing the resources, expectations and visions of the world they invest in th eir choice, it sheds new light on these occupations . I n these intermediary and indeterminate social positions , family he ritages intersect with educational strategies ; aspirations of upward mobility with tactics against downward mobility. Career choices in cultur al management constitute therefore a revealing case , f o r a renewed analysis of modes of social reproduction . The empirical findings of this research conducted in France are set in a broader comparative perspective, at the European level and with the USA .


Aucun commentaire: