Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



jeudi 12 décembre 2013

Jean-Pierre Terrail, Entrer dans l’écrit: Tous capables ?

Jean-Pierre Terrail
Entrer dans l’écrit  
Tous capables ?
La Dispute
2013
 
Présentation de l'éditeur
L’institution scolaire a pour fonction de transmettre les éléments de la culture écrite. Elle y parvient aujourd’hui de façon trop inégale : ses échecs sont de plus en plus problématiques, et il n’y a aucune bonne raison de les accepter. Entrer dans l’écrit de manière satisfaisante, permettant des études longues, serait-il hors de portée des élèves en difficulté ? Plutôt que d’invoquer une fois de plus les prétendus déficits socioculturels des familles, Jean-Pierre Terrail interroge ici les ressources cognitives des élèves. En mobilisant les acquis de l’anthropologie et de la linguistique, il démontre que la pratique du langage chez l’enfant, quel que soit son milieu familial, devrait suffire à assurer une scolarité réussie.
Tous capables d’entrer dans la culture écrite : ce constat invite donc à revenir sur les principes et pratiques qui président depuis quatre décennies aux apprentissages élémentaires de l’écrit, dont il est urgent d’améliorer l’efficacité démocratique.
Sociologue, Jean-Pierre Terrail est professeur émérite à l’université de Versailles-Saint-Quentin. Il a publié une douzaine d’ouvrages, consacrés aux transformations du monde ouvrier, aux rapports à l’école des classes populaires, à l’école elle-même.  

Aucun commentaire: