Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



mardi 26 mai 2015

Les sciences économiques et sociales. Histoire, enseignement, concours. Sous la direction de Marjorie Galy, Erwan Le Nader, Pascal Combemale

Sous la direction de Marjorie Galy, Erwan Le Nader, Pascal Combemale
Les sciences économiques et sociales 
Histoire, enseignement, concours
Préface de Stéphane Beaud et Thomas Piketty
La Découverte
Grands Repères Manuels
2015

Présentation de l'éditeur
Croissance et développement, mondialisation, politiques économiques et sociales, emploi et chômage, diversité des cultures, socialisation, inégalités, mobilité sociale, etc. : voilà cinquante ans que les sciences économiques et sociales (SES) forment les lycéens de la « série ES » du baccalauréat général à mieux appréhender le monde dans lequel ils vivent. Cette discipline scolaire originale contribue à la construction de la citoyenneté et de l’esprit critique, grâce aux apports de différentes sciences sociales, l’économie et la sociologie principalement.
Cet ouvrage explore les dimensions historique, épistémologique, didactique et pédagogique des SES, considérées comme autant de facettes solidaires du même projet. Le lecteur y trouvera de nombreux éléments sur la genèse de la discipline, ses controverses (quant aux contenus, finalités et méthodes d’enseignement, ou quant à sa place dans le système éducatif), mais aussi une pluralité de réflexions, appuyées sur des travaux d’élèves et des séquences pédagogiques d’enseignants, quant à la manière de conduire les apprentissages et de les évaluer. 

Aucun commentaire: