Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



vendredi 24 juillet 2015

Les outils sociologiques de Pierre Bourdieu , EHESS, 2015-2016


Les outils sociologiques de Pierre Bourdieu

  • Johan Heilbron, directeur de recherche au CNRS (TH) ( CESSP )
  • Louis Pinto, directeur de recherche émérite au CNRS (TH) ( CESSP )  Cet enseignant est référent pour cette UE
2e et 4e lundis du mois de 17 h à 19 h (salle 1, RdC, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris), du 9 novembre 2015 au 13 juin 2016. En mars les séances se dérouleront les 1er et 3e lundis : 7 et 21 mars 2016 (même salle)
Il ne s’agit pas d’un séminaire de recherche mais d’un enseignement surtout destiné aux étudiants, de niveau master et de doctorat. Son intention principale est pédagogique : l’objectif en est de faire connaître la sociologie de  Pierre Bourdieu qui, trop souvent, est approchée à travers des résumés, des approximations, des débats irréels et imprécis. Cette familiarisation avec l’œuvre devra être réalisée par la pratique, c’est-à-dire par la confrontation avec des travaux empiriques où les notions sont réellement employées. Bien entendu, rien n’empêche de faire aussi appel à des textes plus théoriques de Bourdieu, mais toujours dans le souci d’en montrer la portée et l’intérêt pour la recherche.

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)
Mentions & spécialités :
Renseignements :
contacts : Johan Heilbron ou Louis Pinto.
Adresse(s) électronique(s) de contact : louis.pinto(at)cse.cnrs.fr, heilbron(at)msh-paris.fr


 (source: EHESS)


Aucun commentaire: