Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



mercredi 5 août 2015

écouter: La première journée du Festival Raisons d'agir: Jeunesses. « No Future ? » avril 2015

écouter: La première journée du Festival Raisons d'agirJeunesses. « No Future ? »  Poitiers, avril 2015


MERCREDI 8 AVRIL

Espace Mendès France

DES JEUNES ENQUÊTENT SUR LES JEUNES
TRACER SA ROUTE
Projection du film Pascaline et Klara de Céline Dréan (2013, 52 mn).



Conférence-débat de Henri Eckert, professeur à l’université de Poitiers (GRESCO) et Jérôme Camus, maître de conférences à l’université de Tours (CITERES).

MILITANTISME, CONTRE- CULTURE ET ROCK ALTERNATIF DES 80’S 
Conférence-débat de Marsu (labels Bondage Productions et Crash Disques, manager Bérurier-Noir 1985-1989), et de Goy, (On A Faim Label). Retour sur leurs expériences de politisation par la musique dans les années 1980.




(source: Espace Mendès France)

Aucun commentaire: