Pierre Bourdieu, in Pour un savoir engagé, Athènes, mai 2001, Raisons d'agir-Grèce, Le Monde Diplomatique, février 2002 — Page 3, aussi in Interventions, 1961-2001. Science sociale et action politique, Agone, P.465-469
"D’autre part, les mouvements sociaux ont apporté des méthodes d’action que les syndicats ont peu à peu, encore une fois, oubliées, ignorées ou refoulées. Et en particulier des méthodes d’action personnelle : les actions des mouvements sociaux recourent à l’efficacité symbolique, une efficacité symbolique qui dépend, pour une part, de l’engagement personnel de ceux qui manifestent ; un engagement personnel qui est aussi un engagement corporel.
Il ne s’agit pas de défiler, bras dessus bras dessous, comme le font traditionnellement les syndicalistes le 1er mai. Il faut faire des actions, des occupations de locaux, etc. Ce qui demande à la fois de l’imagination et du courage."

mercredi 4 octobre 2017

Du genre dans la critique d’art / Gender in art criticism, Sous la direction de / Edited by Marie Buscatto, Mary Leontsini & Delphine Naudier

Du genre dans la critique d’art / Gender in art criticism
Sous la direction de / Edited by Marie Buscatto, Mary Leontsini & Delphine Naudier
Archives contemporaines
2017

Présentation de l'éditeur
Pas une œuvre d’art, pas un-e artiste ne peut échapper au jugement critique! Que les artistes soient oublié-e-s, dénigré-e-s, invisibilisé-e-s, encensé-e-s, ou transformé-e-s en légendes, leur destinée dépend amplement du travail de sélection, de classement et de hiérarchisation opéré quotidiennement par les critiques d’art.
Cet ouvrage interroge à nouveaux frais un point aveugle des analyses de la réception critique: celui du genre. S’appuyant sur divers terrains – musique, danse, littérature et arts plastiques – menés dans différents pays – Allemagne, Argentine, Canada, États-Unis, Espagne, France, Grèce –, il saisit, dans leur diversité et leur complexité, les manières dont le genre opère au sein de cette institution communément appelée «critique d’art».
Sous quelles formes les artistes accèdent-ils et elles aux colonnes des journaux et des revues? Quels sont les discours genrés mobilisés pour catégoriser, hiérarchiser, distinguer les œuvres, les lectorats, ou les artistes? En quoi l’appartenance sexuée des critiques d’art contribue-t-elle, ou non, à la bicatégorisation sexuée de la réception critique? Quels sont les ressorts sociaux des transgressions genrées observées dans la critique d’art à l’aube du XXIe siècle?


Aucun commentaire: