« Je pense que les peuples ont pris conscience du fait qu’ils avaient des intérêts communs et qu’il y avait des intérêts planétaires qui sont liés à l’existence de la terre, des intérêts que l’on pourrait appeler cosmologiques, dans la mesure où ils concernent le monde dans son ensemble ». Pierre Bourdieu (1992)

vendredi 26 janvier 2018

Marc Joly, Pour Bourdieu


Marc Joly
Pour Bourdieu
CNRS
01.02.2018

Présentation de l'éditeur
Pierre Bourdieu (1930-2002) est généralement considéré comme le sociologue le plus important de la deuxième moitié du xxesiècle. Pourtant, son œuvre demeure mal comprise, surtout en France, où elle est régulièrement le sujet de querelles idéologiques.
Pour lui redonner toute sa portée, et éclairer les débats, Marc Joly procède en trois temps. Il montre d’abord comment Bourdieu, dès le début des années 1960, se donna les moyens de refonder théoriquement la tradition sociologique européenne tout en veillant à faire acquérir aux sociologues un ethos scientifique approprié. Il interprète ensuite la puissance du cadre conceptuel « bourdieusien » – la triade habitus-champ-capital – à l’aune des caractéristiques historiques et épistémologiques de la sociologie entendue comme science sociale par excellence, « science des sciences » et matrice d’un nouvel humanisme. Il examine, enfin, les résistances théoriques et politiques que la démarche scientifique de Bourdieu n’a cessé de susciter.
De là, un ouvrage manifeste, fondé sur des sources inédites et proposant tout à la fois une introduction originale à la théorie sociologique de Pierre Bourdieu et une analyse sans concession du développement des sciences sociales françaises depuis les années 1980.

Marc Joly est chargé de recherche au CNRS (laboratoire Printemps, UVSQ). Il est également l’auteur de Devenir Norbert Elias (Fayard, 2012) et de La Révolution sociologique (La Découverte, 2017).

Aucun commentaire: