Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



vendredi 30 novembre 2018

Sylvain Lesage. Publier la bande dessinée. Les éditeurs franco-belges et l'album


Sylvain Lesage
Publier la bande dessinée
Les éditeurs franco-belges et l'album
Presses de l'ENSSIB
2018

Présentation de l'éditeur
La bande dessinée, qui a longtemps pâti de son image de "mauvais genre", est désormais pleinement reconnue comme une pratique culturelle légitime. Ce statut de "neuvième art", singulier à l'espace franco belge, est étroitement lié à une autre exception : le poids du livre dans la publication de la bande dessinée. Ce livre montre comment la bande dessinée passe, en quelques décennies, d'une forme quasi exclusivement vouée aux pages des périodiques à l'un des secteurs les plus dynamiques de l'édition franco belge.
Entre la loi de 1949 sur les publications destinées à la jeunesse et le "printemps des éditeurs" quarante ans plus tard. c'est un marché qui se structure, avec ses imprimeurs qui s'improvisent éditeurs, et ses éditeurs qui s'emparent d'un secteur porteur. En se fondant sur une connaissance intime des évolutions esthétiques de la bande dessinée et un dépouillement approfondi des archives d'éditeurs, l'auteur retrace l'apparition du standard éditorial de l'album franco belge (le "48 CC") et étudie comment cette forme de publication affecte les manières de créer, de transmettre et de recevoir la bande dessinée.

Sylvain Lesage retrace l’histoire de l’édition et de l’album de bande dessinée entre Belgique et France durant la seconde moitié du xxe siècle. Il s’attache à la vie des acteurs, aux parcours souvent atypiques dans un paysage éditorial prudent devant l’audace, et montre comment une pratique au départ importée d’outre-Atlantique est devenue une branche importante de la culture européenne.
 
 

Aucun commentaire: