« Je pense que les peuples ont pris conscience du fait qu’ils avaient des intérêts communs et qu’il y avait des intérêts planétaires qui sont liés à l’existence de la terre, des intérêts que l’on pourrait appeler cosmologiques, dans la mesure où ils concernent le monde dans son ensemble ». Pierre Bourdieu (1992)

jeudi 20 décembre 2018

vidéo: Rémi Deslyper, Les élèves des écoles de « musiques actuelles ». La transformation d'une pratique musicale




 
Rémi Deslyper 
Les élèves des écoles de « musiques actuelles »
La transformation d'une pratique musicale 
Septentrion
Le regard sociologique
2018

Présentation de l'éditeur
Le fort développement des établissements d'enseignement des « musiques actuelles » depuis la fin des années quatre-vingt-dix s’est accompagné – et s’accompagne toujours – de toute une réflexion pédagogique visant à protéger ces pratiques d’origine autodidacte de la « normalisation » de l’enseignement scolaire de la musique. Mais qu’en est-il réellement ?
À rebours des discours pédagogiques, cette enquête montre que l’institutionnalisation de l’enseignement de ces musiques modifie, en réalité, fondamentalement le rapport à la musique et à la pratique des élèves. Au croisement de la sociologie de l’éducation et de la sociologie de l’art, cette recherche interroge plus largement l’impact de la scolarisation des cultures populaires et met en évidence l’émergence d’une nouvelle figure de musicien de musiques « populaires ».

Rémi Deslyper est docteur en sociologie, maître de conférences en sciences de l'éducation à l'institut des sciences et des pratiques d’éducation et de formation (ISPEF) de l’université Lumière Lyon 2 et membre du laboratoire Éducation, cultures, politiques (ECP).



Aucun commentaire: