Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


jeudi 17 décembre 2009

à paraître: Jacques Bouveresse, Essais VI. La science et les faits

Essais VI. La science et les faits
Jacques Bouveresse
AGONE Collection «Banc d’essais» • Parution octobre 2010


Présentation de l'éditeur

Dans la haine du positivisme, on peut aisément percevoir quelque chose comme cette peur de la vérité à propos de laquelle
Musil a écrit qu’il «haïssait les hommes incapables, selon le mot de Nietzsche, “de souffrir la faim de l’âme par amour de
la vérité”»:... ceux qui ne vont pas jusqu’au bout, les douillets, ceux qui consolent leur âme avec des radotages sur l’âme et
la nourrissent, sous prétexte que l’intelligence lui donne des pierres au lieu de pain, de sentiments religieux, philosophiques
ou fictifs qui ressemblent à des petits pains trempés dans du lait.

http://atheles.org/agone/page/souscription.html

Aucun commentaire: