Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



mardi 22 juin 2010

Séminaire Lichtenberg, organisé par les Prs. Bouveresse et Recht, 24 et 25 juin

Séminaire
Georg Christoph Lichtenberg et la physionomie du monde : philosophie, physique, littérature, critique
Chaire de Philosophie du langage et de la connaissance
Chaire d’Histoire de l’art européen médiéval et moderne

Jeudi 24 juin 2010

10h00 Récapitulation de la première journée du séminaire du 2 avril et Introduction : Jacques BOUVERESSE et Roland RECHT
10h45 Ernst OSTERKAMP (Berlin et Hamburg, Warburg Haus)
La potence et la putain. Les obsessions de Lichtenberg
12h00 Fin de matinée
14h00 Rolf WINTERMEYER (Université Paris III)
Se penser soi-même et penser le langage : le dilemme
de Lichtenberg
15h15 Roland RECHT (Collège de France)
Les yeux de Lichtenberg
16h30 Pause
17h00 Récital de chant par Sylvie ROBERT, soprano, avec
18h15 Jeanne Marie CONQUER et Frédéric STOCHL de l’Ensemble InterContemporain dans l’amphithéâtre Marguerite de Navarre
• György Kurtág, Einige Sätze aus den Sudelbüchern/Quelques
phrases des cahiers de brouillon/ Georg Christoph Lichtenbergs. Neufassung für Sopran und Kontrabass/Nouvelle version pour soprano et contrebasse/ opus 37a (1999).
Annette und Wolf Lepenies gewidmet ; avec Frédéric Stochl, contrebasse
• György Kurtág, Kafka-Fragmente für Sopran und Violine/Fragments de Kafka pour soprano et violon/ opus 24. Marianne Stein gewidmet ; avec Jeanne Marie Conquer, violon

Vendredi 25 juin 2010

9h15 Hans-Georg VON ARBURG (Université de Lausanne)
Anamorphoses. Lichtenberg interprète de Hogarth
10h30 Pause
10h45 Thomas KIRCHNER (Johann Wolfgang Goethe-Universität, Frankfurt)
Les problèmes d’un illustrateur, Daniel Chodowiecki : entre Lavater et Lichtenberg
12h00 Fin de matinée
14h00 Ségolène LE MEN (Université Paris 10 Nanterre)
Gombrich lecteur de Lichtenberg
15h15 Florence VATAN (University of Wisconsin, Milwaukee)
Lichtenberg et Musil
16h30 Pause
16h45 Jacques BOUVERESSE (Collège de France)
Forces et faiblesses de l’Aufklärung : le rationalisme sceptique de Lichtenberg (2e partie)
18h00 Fin
télécharger le programme

Aucun commentaire: