Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



vendredi 30 juillet 2010

Parcours d'un sociologue, figure d'un engagement - Hommage a Monique de Saint Martin


Mihai Dinu Gheorghiu, Pascal Grusson, Daniella Rocha (editori)
Parcours d'un sociologue, figure d'un engagement
Hommage a Monique de Saint Martin

Editura Universitatii « Alexandru Ioan Cuza »
2009


Această culegere se vrea o restituire a prieteniei şi cunoştinţelor împărtăşite de autori cu Monique de Saint Martin. Conştienţi de rolul pe care ea nu a încetat să-l joace prin prezenţa sa, prin lucrările sale, prin disponibilitatea sa, avem bucuria de a prezenta texte care pun în lumină bogăţia operei şi aura personalităţii sale.

L’école de la France: ou la genèse d’une radicale subversion, La reconversion de la noblesse et la sociologie française des anciennes élites. Vues de Russie, Un compte rendu de l’ouvrage de Monique de Saint Martin - L’espace de la noblesse etc.

Aucun commentaire: