Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



vendredi 22 octobre 2010

écouter: Colloque Pierre Bourdieu, les champs de la critique


Colloque Pierre Bourdieu, les champs de la critique
organisé par la BPI les 28 février et 1er mars 2003.
Paris : Bibliothèque publique d’information/Centre Pompidou


écouter:
première journée ouverture, Bernard Vernier Violence symbolique, Daniel Buren projet de collaboration avec Bourdieu, débat- Lecture, Gérard Mauger Champ, habitus et capital, Vincent de Gaulejac De l'inconscient chez Freud à l'inconscient chez Bourdieu: entre psychanalyse et socio-analyse, Edwige Corcia La sociologie de Pierre Bourdieu et l'enseignement des sciences économiques et sociales, débat, Bertrand Geay Classes et classements sociaux, Annick Coupé, débat.animateur(s) / modérateur(s) Chauvin Sébastien ; Le Strat Claire

seconde journée Violaine Roussel Reproduction, changement et crise, Éric Halphen, débat- Lecture, Philippe Corcuff, Sylvia Faure Corps et incorporation, table ronde avec Philippe Adrien, Markos Zafiropoulos, débat - lecture, table ronde Sylvain Bourmeau, Lilian Mathieu, Bertrand Geay, Philippe Corcuff, débat. animateur(s) / modérateur(s) Evans Christophe ; Fournier Martine ; Le Strat Claire

Actes du colloque

Aucun commentaire: