Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



mercredi 31 août 2011

audio/video: Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon, Le président des riches, nouvelle édition revue et augmentée


 
Les Pinçon-Charlot : « La guerre des classes s’accompagne d’une guerre psychologique », par Erwan Manac’h, Politis, vendredi 16 septembre 2011

video:  Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon « Les riches savent que la situation sociale est explosive », Par Nadia Djabali, Basta (12 septembre 2011)

écouter: Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon, Taxez-nous ! Là-bas si j'y suis par Daniel Mermet, 30/08/2011

Monique Pinçon-Charlot, « Il faudrait soigner l’addiction à l’argent des plus riches », Entretien réalisé par 
Paule Masson, L'Humanité, 24 août 2011


Taxe sur les grosses fortunes, avec Monique Pinçon-Charlot
EUROPE 1, 22 août 2011

Monique Pinçon-Charlot: «Les riches sentent les dangers de la situation actuelle», Propos recueillis par Mathieu Bruckmüller, 20 minutes, 17 août 2011

Aucun commentaire: