Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


dimanche 25 décembre 2011

Pierre Bourdieu, à propos de Coluche (candidat à la candidature)

"Pour faire comprendre que je ne suis pas dans la spéculation pure, j'évoquerai simplement l'usage que certains hommes politiques font de l'accusation d'irresponsabilité lancée contre les profanes qui veulent se mêler de la politique : supportant mal l'intrusion des profanes dans le cercle sacré des politiques, ils les rappellent à l'ordre comme les clercs rappelaient les laïcs à leur illégitimité. Par exemple, au moment de la Réforme, un des problèmes venait de ce que les femmes voulaient dire la messe ou donner l'extrême-onction. Les clercs défendaient ce que Max Weber appelle leur « monopole de la manipulation légitime des biens de salut » et dénonçaient l'exercice illégal de la religion. Quand on dit à un simple citoyen qu'il est irresponsable politiquement, on l'accuse d'exercice illégal de la politique. Une des vertus de ces irresponsables - dont je suis - est de faire apparaître un présupposé tacite de l'ordre politique, à savoir que les profanes en sont exclus. La candidature de Coluche fut l'un de ces actes irresponsables. Je rappelle que Coluche n'était pas vraiment candidat mais se disait candidat à la candidature pour rappeler que n'importe qui pouvait être candidat. Tout le champ médiatico-politique s'était mobilisé, par-delà toutes les différences, pour condamner cette barbarie radicale qui consistait à mettre en question le présupposé fondamental, à savoir que seuls les politiques peuvent parler politique. Seuls les politiques ont compétence (c'est un mot très important, à la fois technique et juridique) pour parler de politique. Il leur appartient de parler de politique. La politique leur appartient. Voilà une proposition tacite qui est inscrite dans l'existence du champ politique." Pierre Bourdieu, in Propos sur le champ politique (11 février 1999), Presses universitaires de Lyon, 2000, p.55-56, aussi in, Interventions. Science sociale et action politique, Agone, 2002, p. 163





Pierre Bourdieu
à propos de  
Coluche (candidat à la candidature)




(Cette liste de publications sera mise à jour au fur et à mesure, augmentée le 09.07.2017,  Gilbert Quélennec)
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



pétition, Les nouvelles littéraires, 13 novembre 1980. aussi in Libération

La représentation politique, Actes de la recherche en sciences sociales, 1981, 36-37, pp. 3-24, aussi in Langage et pouvoir symbolique, Seuil,  Points Essais, 2001

Sociologie générale, Vol. 2. Cours au Collège de France, 1983-1986, Seuil/Raisons d'agir, Cours & Travaux, 2016, p.800

partie 2 , in entretiens avec Roger Chartier À voix nue (février 1988), entretien publié in L’historien et le sociologue, AGONE/Co-édition avec Raisons d’agir et l’Ina éditions, Banc d'essais, 2010

Conférence: Le champ politique, in Propos sur le champ politique (11 février 1999), Presses universitaires de Lyon, 2000, p.55-56, aussi in, Interventions. Science sociale et action politique, Agone, 2002, p. 163.  

1:27:09-1:33:05, in Pierre Bourdieu, Grand Oral à l'Institut d'Etudes Politiques de Bordeaux dans le cadre des rencontres I.E.P/Sud Ouest , le 15 mars 2001

Interventions. Science sociale et action politique, Agone, 2002, p.159, 162, 163, 212, 235

Esquisse pour une auto-analyse, Raisons d'agir, Cours & Travaux, 2004, p. 137



---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


voir également:
Pierre Bourdieu: Entretiens avec des écrivain-e-s (Morisson, Grass) et un artiste (Haack

Interventions de Pierre Bourdieu: Retrouver la tradition libertaire de la gauche

Publications de Pierre Bourdieu: Sur la politique (sociologie, champ, espace social et classes sociales, interventions)

Publications de Pierre Bourdieu: Sur les médias (sociologie - champ journalistique - le sondage, une "science" sans savant - les "intellectuels médiatiques" sont une parodie)

Publications de Pierre Bourdieu: Sur le Langage (sociologie, pouvoir symbolique, ontologie politique de Martin Heidegger, dévoiler les ressorts du pouvoir en remontant à la magie des mots)

Publications de Pierre Bourdieu: Sur les Intellectuels (champ, intellectuel collectif, les "intellectuels médiatiques" sont une parodie)


Pierre Bourdieu: un Intellectuel global

Pierre Bourdieu, la mise en oeuvre de l'intellectuel collectif international

Pierre Bourdieu, à propos de l'intellectuel collectif


Aucun commentaire: