Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



mercredi 28 mars 2012

Maurice Halbwachs, Écrits d’Amérique

Maurice Halbwachs
Écrits d’Amérique
Édition établie et présentée par Christian Topalov
Ehess
2012

Présentation de l'éditeur
Il s’agit d’un recueil de textes – en grande partie inédits – de Maurice Halbwachs (1877-1945). Cette publication rend hommage au grand sociologue, disciple de Durkheim, élu au Collège de France en 1944 et mort en déportation à Buchenwald . Les historiens, dans les années 1990, ont remis en lumière son travail sur les cadres sociaux de la mémoire collective.
Professeur à l’Université de Strasbourg, Maurice Halbwachs est invité à l’automne 1930 pour un trimestre d’enseignement à l’université de Chicago. Ce recueil est constitué de trois grandes catégories de textes :
1)    sa correspondance avec sa famille et avec ses collègues : elle révèle la part intime de l’homme mais aussi ses échanges institutionnels avec l’Université ;
2)    des extraits de ses « lettres des États-Unis » envoyées de Chicago au quotidien Le Progrès de Lyon et publiées anonymement, d’un style vivant et journalistique ;
3)  ses articles savants, très argumentés, publiés au retour de Chicago. 

Aucun commentaire: