Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



samedi 26 mai 2012

Atlas des empires coloniaux - XIXe-XXe siècles, Jean-François Klein, Pierre Singaravélou, Marie-Albane De Suremain

Atlas des empires coloniaux - XIXe-XXe siècles
Jean-François Klein, Pierre Singaravélou, Marie-Albane De Suremain
Autrement
2012

Présentation de l'éditeur
En plus de 130 cartes et infographies, voici le premier atlas historique mondial qui aborde l'ensemble des empires coloniaux du XIXe au milieu du XXe siècle. Un projet d'histoire globale : des grands empires, français et britannique, à des empires plus petits, non européens ou continentaux. Dynamiques, conflits, révoltes et résistances : une emprise coloniale inégale et discontinue. Une analyse des sociétés coloniales à différentes échelles, locale, impériale et mondiale.
Une attention particulière portée aux colonisés et à leurs interactions avec les colonisateurs, loin des stéréotypes. Valorisant les apports les plus récents de l'historiographie, cet atlas présente une histoire coloniale et impériale totalement renouvelée par trois spécialistes de la question.
Jean-François Klein est maître de conférences d'histoire de l'Asie du Sud-Est à l'Inalco et chercheur au Centre Roland- Mousnier (Paris-4 Sorbonne). Pierre Singaravélou est maître de conférences en histoire contemporaine à l'université Paris-1 Panthéon-Sorbonne et chercheur à l'UMR Irice (CNRS/Paris- I/Paris-4). Marie-Albane de Suremain est maître de conférences en histoire contemporaine à l'Upec-IUFM de l'académie de Créteil et chercheure au Sedet (Paris-7 Denis- Diderot).
Fabrice Le Goff est cartographe-géographe indépendant. 

Aucun commentaire: