Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



jeudi 30 mai 2013

Ariane Jossin, Trajectoires de jeunes altermondialistes en France et en Allemagne

Ariane Jossin
Trajectoires de jeunes altermondialistes
en France et en Allemagne
Préface d'Isabelle Sommier
P U Rennes
2013

Table des matières (Fichier pdf, 624 Ko)
4e de couverture (Fichier pdf, 40 Ko)

Présentation de l'éditeur
À partir d’une enquête de terrain de cinq ans auprès de dix-huit altermondialistes, en France et en Allemagne, l’auteure a analysé l’opportunité qu’a représenté l’émergence de l’altermondialisation pour des jeunes militants déçus par l’offre politique, puis les fluctuations de leur engagement. La comparaison franco-allemande permet de relativiser la dimension transnationale de l’altermondialisation.
Ariane Jossin est chercheuse en sciences politiques et en sociologie au sein de l’UMR IRICE (CNRS, universités de Paris 1 et Paris 4, La Sorbonne). Elle est spécialiste de la sociologie du militantisme, des migrations et du genre

Aucun commentaire: