Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



mercredi 23 octobre 2013

Les discours sur l'économie, Sous la direction de Malika Temmar, Johannes Angermuller, Frédéric Lebaron

Les discours sur l'économie
Sous la direction de
Malika Temmar
Johannes Angermuller
Frédéric Lebaron
Curapp-Ess
Puf
2013

Présentation de l'éditeur
Enjeu politique central, le savoir économique a infléchi le débat public à plusieurs égards. À la lumière de la globalisation des marchés, la politique et l'économie forment un tout complexe au-delà du cadre institutionnel de l'État-nation. Pour les acteurs du débat public, cette situation soulève de nombreuses nouvelles questions. Alors que les journalistes ont recours aux experts, ces experts à leur tour cherchent à attirer l'attention des instances médiatiques. En interrogeant les conséquences pour les citoyens, les militants n'ont pas tardé à s'imposer dans ce débat. Cet ouvrage a pour but d'analyser le discours économique selon diverses perspectives issues des sciences humaines et sociales. Parmi les questions abordées dans ce livre, on trouve, entre autre, une interrogation sur la façon dont le savoir économique circule entre des domaines différents. Quel savoir est-il mobilisé dans le discours et comment son évidence est-elle signalée ? Comment les acteurs passent-ils d'un discours (journalistique, scientifique, militant) à un autre ? Quelles sont les instances de consécration qui dotent les idées sur l'économie d'un certain poids dans le débat public ?

Sommaire



  • LEBARON Frédéric, TEMMAR Malika, ANGERMULLER Johannes,  Introduction
  • LEBARON Frédéric,  Pour une sociologie de la production et de la diffusion des discours économiques. Réflexions à partir de l'exemple de la notion de modèle social
  • DUFOUR Julien,  L'imposition de la question actionnariale dans le monde (1985-2005)
  • DUVAL Julien,  Sur les non-dits et les fonctions d'un discours médiatique
  • ANGERMULLER Johannes,  Discours académique et gouvernementalité entrepreneuriale. Des textes aux chiffres
  • MAESSE Jens,  Les marchés financiers en tant que champs discursifs.
  • BARATS Christine,  Diffusion d'un raisonnement économique et du dire managérial : le cas des TIC dans l'enseignement supérieur français
  • REFFAIT Christophe,  Chroniqueurs financiers et bulletiniers de la Bourse : littérature et expertise financière dans la presse quotidienne des années 1880
  • GUILBERT Thierry,  La "mise en évidence" du discours économique par la presse écrite
  • TEMMAR Malika, LABORDE-MILAA Isabelle,  Les procédés de légitimation du discours économique dans le texte de presse
  • MAINGUENEAU Dominique,  Post-scriptum. Le rapport de la Banque Mondiale. Quelques réflexions d'un analyste du discours
  •  Conclusion


  • Aucun commentaire: